Association Gtroph

La passion pour les brouteurs du lac Tanganyika

Comportement symbiotique

Vous cherchez des conseils sur la maintenance de vos poissons
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2838
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Comportement symbiotique

Message par biodivmax » 01 Jan 2015, 18:21

Je ne sais pas si quelqu'un a déjà observé cela dans ses bacs, mais cela fait quelques temps que j'ai remarqué un intéressant comportement symbiotique entre les Tropheus sp. "red" Moliro et certains Petrochromis:
les grands juvéniles de Tropheus (taille 6-9 cm) s'installent tous les jours au même endroit de l'aquarium, et proposent leurs services de déparasiteur à tout poisson qui en a besoin, en frétillant autour de tous ceux qui s'approchent. Au départ je ne comprenais pas pourquoi un Tropheus de cette taille paradait devant des Petrochromis de 20 cm et ne se faisait pas renvoyer dans les cordes, mais en fait il ne parade pas, il frétille pour signaler sa disponibilité. Et certains poissons (à la maison les Petrochromis sp. "red" et les Petrochromis fasciolatus "red eye") répondent à la sollicitation du Tropheus en se mettant en position verticale, la queue posée sur le substrat et le corps droit comme un piquet (j'ai même cru qu'ils étaient malades au début), et se laissent "gratouiller" les nageoires et nettoyer les flancs pendant de longues minutes. Puis ils s'étalent par terre, comme en pamoison de plaisir, et le manège continue encore quelques minutes. Et çà dure un certains temps, puisque par moment il y a même la queue à la "station de nettoyage", avec un mâle Petrochromis sp. "red" en cours de traitement, une femelle de même espèce quelques centimètres derrière, et un Petrochromis fasciolatus encore derrière, tous très calmes, attendant sagement leur tour!
Le Tropheus s'en donne à cœur joie, il racle comme si c'était une roche, et doit donc consommer une quantité de mucus pas négligeable, et les Petrochromis je pense doivent être débarrassés de parasites cutanés microscopiques, ou alors ils aiment juste se faire papouiller je ne sais pas...
En tout cas les Tropheus adultes ne le font pas, et eux sont poursuivis par les Petro, qui ne poursuivent par contre jamais les jeunes.

Ce comportement est similaire à celui de certains poissons anges des Caraïbes, comme Pomacanthus paru, qui sont des déparasiteurs lorsqu'ils sont jeunes, et deviennent en grandissant des brouteurs d'algues et d'éponges. Reste à savoir s'il existe aussi dans le milieu naturel?

Quelques photos, même si elles sont très mauvaises:
Image
Image
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8457
Enregistré le: 26 Jan 2012, 21:42
Localisation: Fécamp 76

Message par coco76 » 01 Jan 2015, 18:37

Salut Jérôme je suis très heureux que tu en parle car moi depuis le début de mon grand bac j'ai souvent constaté se comportement les petits poissons envers les gros et je n'est jamais osé en parlé de peur d'être pris pour un fou :oops: et c'est même très souvent les petits Tropheus moorii"Mpulungu" qui picore sur les femelles P sp.red et le mâle P Macrognathus et la prochaine fois je prend des photos.
Je suis content je ne suis pas fou Image
Jean Christophe
Membre du Gtroph 205/76
Membre de l'AFC 1886.76
:coucou:
Ma liste de Maintenance
viewtopic.php?f=106&t=6892

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1140
Enregistré le: 15 Avr 2005, 08:48
Localisation: Tarn (81)

Message par Benoit » 01 Jan 2015, 20:34

Super observation !
Après les Synodontis nettoyeurs, les Tropheus, il y a vraiment quelque chose à creuser avec ce comportement (en eau douce), est-ce-que cela est le fait d'autres espèces (de tous les continents) ?

http://www.cichlidsforum.fr/cichlides-n ... 32562.html

http://www.cichlidsforum.fr/etrange-com ... 21516.html
Destination Tanganyika

En ligne
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 842
Enregistré le: 04 Mar 2011, 21:09
Localisation: St Denis (93)

Message par phildulac » 01 Jan 2015, 22:22


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9129
Enregistré le: 24 Jan 2005, 23:09
Localisation: Loiret 45

Message par Tropheus45 » 02 Jan 2015, 01:03

pas vu encore chez moi mais étonnant :shock:
Sébastien
Membre du Gtroph 002/45

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1140
Enregistré le: 15 Avr 2005, 08:48
Localisation: Tarn (81)

Message par Benoit » 02 Jan 2015, 08:45

phildulac a écrit:Ma petite contribution
https://m.youtube.com/watch?v=Q6R6tag_e-U


Incroyable ça aussi. :shock: :idea:
Destination Tanganyika

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 164
Enregistré le: 17 Déc 2014, 10:19
Localisation: Nort sur Erdre (44390)

Message par Misant » 02 Jan 2015, 09:24

Belles observations je me demande aussi si c'est reproduit dans la nature. :?:
Antoine
Membre du Gtroph : 252/44
AFC : 0787.95

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2838
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Message par biodivmax » 02 Jan 2015, 10:40

Formidable, on tient quelque chose qui doit exister aussi dans la nature. L'Eretmodus est beaucoup moins stoïque que les Petrochromis cela étant.
çà explique aussi les différences de patron de coloration entres les jeunes Tropheus et les adultes. Les "clients" habituels sont probablement les gobies, car les jeunes Tropheus vivent en eau très peu profonde, il faudrait voir si les Petrochromis remontent pour se faire toiletter, ce qui est très possible puisqu'ils dorment sous les roches plus près de la surface que là où ils ont leurs territoires. Et je cherche, mais je ne trouve rien chez les poissons d'eau douce quand à ce type de comportement.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 689
Enregistré le: 21 Oct 2012, 19:34
Localisation: neuilly plaisance (région parisienne)

Message par sapin » 02 Jan 2015, 11:05

C'est incroyable comme comportement !!! :shock: :shock:
C'est un comportement répandu en eau de mer, mais en eau douce je n'avais effectivement jamais vu ça !! :D
Roméo

Membre Gtroph 224/93 ;)

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1730
Enregistré le: 16 Jan 2013, 23:38
Localisation: Val d'oise

Message par Corwin » 02 Jan 2015, 12:50

Salut à tus
génial les photos et la vidéo
c'est sur que ça doit exister en milieu naturel vu que dans nos cuves les parasites ne sont sans doute pas fréquent.
Ce qui me surprend le plus c'est l’attitude de l'Eretmodus par rapport aux tropheus il sollicite le plus petit alors qu'il a pas l'air d’apprécié la râpe des plus grands.
Je n'ai pas vue ce type de comportement dans ma cuve de brouteurs, en même temps voir un tropheus adulte se faire nettoyer par un jeune alors qu'il y a sans cesse des conflits de territoire ça me semble improbable mais je vais surveiller ça de près.
Amicalement Corwin :D
"moi aussi, je suis hanté par les eaux"
l'erreur c'est de penser que nous sommes à l'extérieur de l'aquarium.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2838
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Message par biodivmax » 02 Jan 2015, 13:19

Seuls mes juvéniles nettoient.

En ligne
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 842
Enregistré le: 04 Mar 2011, 21:09
Localisation: St Denis (93)

Message par phildulac » 02 Jan 2015, 17:41

Quelques précisions sur la video :
L'Eretmodus est une vieille femelle qui venait d'être (très) maltraitée par un Tanganicodus, que j'ai retiré.
Elle avait donc pas mal de plaies et lambeaux de peau quand j'ai remarqué l'interaction avec les Troph.
J'ai aussi noté que les jeunes Tropheus étaient les plus actifs à ce jeu (les plus gros n'étaient pas complètement adultes) et surtout l'Eretmodus semblait bien plus tranquille (et même clairement demandeur) avec les 2 plus petits.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 107
Enregistré le: 15 Avr 2008, 18:55

Message par Hulk » 02 Jan 2015, 22:44

Je connaissais ce comportement, mais plutôt avec de jeunes julidos, et surtout, je n'avais jamais vu un poisson à ce point apprécier de se faire manger les peaux mortes comme sur la vidéo de Phildulac.

Mais ce comportement ne m'étonne pas de la part des Tropheus, qui se transforment souvent en parasites de la peau avec des poissons qui ne leur ont rien demandé, et dont ils rognent les nageoires. Beaucoup de mbunas le font aussi.

A noter qu'il est très probable que le comportement de mangeur d'écailles ait évolué à partir du déparasitage, vu qu'il est tentant pour le déparasiteur de manger des bouts de peau ou de nageoires sains.

Il existe également dans le lac Malawi un certain nombre d'"haplos" qui font du déparasitage quand ils sont juvéniles. Le premier qui me vient à l'esprit est Caprichromis liemi.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2838
Enregistré le: 25 Jan 2012, 22:13
Localisation: dans la boue au nord de la Somme

Message par biodivmax » 03 Jan 2015, 12:00

Autant les Lepidophages du Malawi ont probablement émergé de déparasiteurs (cf les Melanochromis lepidiadaptes par exemple), autant je ne suis pas certain qu'il en soit de même pour ceux du Tanganyika, qui ont évolué à partir de formes mimétiques d'autres espèces, et ne montrent jamais je crois, même juvéniles, de comportement de déparasitage "bienveillant".
Le déparasitage d'ailleurs évolue plutôt selon les notions que j'en avais vers la consommation d'alevins ( Pseudotropheus crabro, Caprichromis liemi, Otopharynx ovatus) que vers la lépidophagie franche, en notant que je ne sais pas si les Genyochromis mento juvéniles déparasitent.
Pour ce qui est des Julidochromis, peux-tu être plus précis sur les espèces concernées et la taille qu'ils font lorsqu'ils adoptent ce comportement, forment-ils des "station de déparasitage" toujours au même endroit du bac, quelles espèces déparasitent-ils, etc...?
En tout cas tout un pan éthologique de l'histoire naturelle des cichlidés qui n'a pas eu beaucoup d'échos apparemment dans la littérature ( je cherche mais ne trouve pas grand chose, quelqu'un a t'il des références intéressantes là dessus, en dehors de 2-3 articles de Konings dans Cichlid news et de quelques pages dans le Fryer et Illes?).

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 107
Enregistré le: 15 Avr 2008, 18:55

Message par Hulk » 04 Jan 2015, 08:07

S'ils ont évolué à partir de déparasiteurs, ce qui est une possibilité importante mais pas une certitude, les lépidophages évolués du Tanganyika et Genyochromis ont perdu depuis longtemps le comportement de déparasitage, ils sont beaucoup trop spécialisés (denture notamment) pour le présenter encore. Par contre, le mimétisme, ils l'ont presque certainement acquis après s'être spécialisés, puisque ce mimétisme se justifie par leur spécialisation (et ils ne sont pas tous mimétiques, seulement une partie des individus de Plecodus straeleni et Genyochromis mento, ainsi que les Corematodus).

Par contre, pour les Melanochromis lepidiadaptes, je parierais plutôt sur une origine prédatrice de leur comportement. Apparemment, ils ne se comporteraient en lépidophages qu'en bande, lorsqu'ils jettent subitement leur dévolu sur un gros "haplo" et le dépouillent complètement de ses écailles. Ce comportement n'aurait qu'exceptionnellement été observé en aquarium, mais j'imagine qu'il faut reconstituer un groupe pour ça.

Suivante

Retourner vers Maintenance

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités